4 – Le LP : arts, culture, actions

Nous les GA !

« Pendant une année, Marine Place, réalisatrice de nombreux films-documentaires, a posé sa caméra au Lycée Professionnel André Malraux pour suivre une section de Baccalauréat Professionnel « Gestion et Administration ».

 

 Cliquez pour voir la Bande annonce !

 

« Nous les GA » sélectionné au FIGRA ( festival international du grand reportage d’actualité )

Cliquez pour voir le reportage !

 

 

 

 

 

LES 3 PPRO MINI-ENTREPRENEURS

Au lycée professionnel André Malraux, on devient aussi mini-entrepreneur…

http://idee.ac-lille.fr/actualites/les-eleves-du-lp-andre-malraux-recyclent-vos-magazines

 

 

Action culturelle : apprentis et lycéens au cinéma

Apprentis & Lycéens au cinéma 2016/2017

          Depuis plus de  10 ans le Lycée professionnel A Malraux inscrit plusieurs classes au dispositif   «Apprentis et Lycéens au cinéma ». Il s’agit d’un partenariat entre l’Education Nationale, la Région  et l’association Cinéligue. 

C’est l’occasion pour ces élèves de découvrir des films de grands réalisateurs, de tous les genres, et d’approfondir leurs connaissances cinématographiques grâce à diverses activités : étude de séquences,  débats, rencontres, atelier pratique.

 4 films  sont ainsi proposés chaque année dans la salle partenaire : « les Etoiles » à Bruay en Artois.

Le transport est offert par la Région. Les deux premières séances sont également payées par la Région. Les deux autres (2,50 € par séance) le sont par l’établissement.

             Sept classes du Lycée Professionnel André Malraux de Béthune vont participer cette année scolaire 2016-2017 au dispositif « Apprentis et Lycéens au Cinéma ».

Au fil des années, un partenariat s’est tissé avec le cinéma d’art et d’essai « Les Etoiles » de Bruay-La-Buissière dans le cadre du dispositif « Apprentis et Lycéens au Cinéma » ou du Prix Jean Renoir des Lycéens.

Grâce au financement de l’établissement et de la région, ce sont au total 100 élèves de différents niveaux et de différentes filières qui ont l’opportunité de visionner 4 films très variés (noir et blanc ou couleur, ancien ou récent, français ou japonais) mais qui ont pour thème commun cette année, la transmission.

L’objectif premier est de familiariser les élèves avec la culture mais aussi avec les lieux de la culture, en l’occurrence les « salles obscures ».

Les films à l’affiche sont :

-          « Les combattants », film français de Thomas Caillez de 2014 ;

-          « La nuit du chasseur » film américain de Charles Laughton de 1955 ;

-          « La tête haute » film français d’Emmanuelle Bercot de 2015 ;

-          « Tel père, tel fils » film japonais d’Hirokazu Kore-eda de 2013. 

Les classes qui participent cette année au dispositif  et les professeurs référents sont :

-          Les Terminales Métiers de la Mode (TMOD) avec Mme Parent ;

-          Les Terminales Marchandisage Visuel (TMAMV) avec Mme Parent ;

-          Les Premières Marchandisage Visuel (1MAMV) avec Mr Corroyette ;

-          Les Premières Métiers de la Sécurité (1 MS) avec Mme Uschinski ;

-          Les Premières Métiers de l’Accueil (1 MA) avec Mr Corroyette ;

-          Les Secondes Marchandisage Visuel (2MAMV) avec Mr Delcroix ;

-          Les Secondes Métiers de la Mode (2MOD) avec Mr Corroyette. 

ANNEXE :

Bulletin officiel spécial n° 2 du 19 février 2009

Histoire des arts

L’enseignement de l’histoire des arts dans la voie professionnelle s’inscrit dans le prolongement du collège. Cet enseignement pluridisciplinaire (en lien notamment avec l’enseignement de l’histoire géographie, des arts appliqués et des langues vivantes) croise l’enseignement du français à propos des périodes, des domaines artistiques (arts du langage, arts du spectacle vivant, arts du visuel) ou des thématiques relevant du programme d’histoire des arts. Il permet de situer les œuvres abordées dans un contexte historique et culturel, et éclaire la compréhension des œuvres littéraires. Il élabore des corrélations autour d’une œuvre, d’un auteur, d’un thème ou d’un genre littéraire, en relation avec la thématique choisie par l’équipe pédagogique. C’est pourquoi les suggestions proposées plus loin en regard des objets d’étude ne sont qu’indicatives.

La fréquentation régulière d’œuvres artistiques permet aussi à l’élève d’exprimer des émotions, d’émettre un jugement personnel et critique. Il approfondit ainsi sa connaissance du monde et de soi.

 

→Région

http://www.nordpasdecalais.fr/jeunes/page_apprentis-et-lyceens-au-cinema_27_4.asp

→ Cinéligue

http://www.cineligue-npdc.org/cineligue/apprentis-lyceens-au-cinema/

 

CLEA 2016 et 2015

CLEA :  Contrat Local d’Education Artistique.

 Les fondamentaux : qu’est-ce que c’est ? C’est pour qui ?

Des missions ont lieu chaque année scolaire. Elles concernent les domaines des musiques actuelles, de l’image (cinéma, arts plastiques), du livre et de la lecture (poésie, conte et oralité, illustration, BD, roman graphique), des musiques savantes.
Les publics ciblés par ce Cléa sont les enfants et jeunes de 3 à 25 ans et les professionnels en ayant la charge : enseignants, professeurs, animateurs, travailleurs sociaux ou médico-sociaux, professionnels de la culture. Les actions menées en temps scolaire ou sur le temps de loisirs peuvent avoir lieu au sein des établissements scolaires, des structures associées et partenaires ou encore d’espaces publics.
Les artistes-résidents ont pour mission de faire découvrir leur démarche artistique et les processus créatifs qui les animent par le biais d’interventions et de gestes artistiques se construisant en lien avec l’établissement ou la structure. Ces interventions s’appuient sur le travail de l’artiste et peuvent dans certains cas accompagner les objectifs pédagogiques déjà mis en œuvre par les équipes éducatives dans le cadre du projet d’établissement en proposant des temps ponctuels de sensibilisation à la création contemporaine.

CLEA 2016

 Aurélie Pertusot  /  http://troisquatorze.no-ip.org/~aurelie/accueil1.html

Pascal Brateauhttp://troisquatorze.no-ip.org/pi/worksandprojects.html

https://www.youtube.com/watch?v=h5oCwqTvql8    

 Cliquez sur les liens ci-dessous  pour accéder aux vidéos tournées au cours des séances de travail

https://youtu.be/k-39jujeFpw

https://youtu.be/amH_7CZNgIY

 

La mission de l’ année 2015 au sein du lycée professionnel :

Les classes de 3 PRE PRO, 2MAMV et 2 MOD ont participé à des ateliers, un livret a été élaboré par la classe de CAP APR1A, le tout, managé par l’artiste photographe Anaïs Boudot.

CLIQUEZ sur le titre «  CLEA 2015  » pour accéder à un échantillonnage des travaux réalisés.

PROJET JEAN RENOIR

PRIX JEAN RENOIR DES LYCEENS

Le lycée professionnel André Malraux de Béthune

salué et primé

Les élèves de 2nde bac pro Marchandisage Visuel (2MAMV) du lycée André Malraux de Béthune ont participé cette année au Prix Jean Renoir des Lycéens (PJRL). A cette occasion, ils ont pu voir huit films à l’affiche sélectionnés par un collège de professionnels du cinéma. Le partenariat avec le cinéma « Les Etoiles » de Bruay, initié il y a quelques années par le biais du dispositif Apprentis et lycéens au cinéma, a été renforcé. A l’issue de chaque projection, ils ont produit et publié des critiques.

Les deux élèves les plus productifs, Adeline Baude et Florian Hellebois, ont été invités avec leur enseignant, Monsieur Corroyette, les 25 et 26 mai 2016 à la FEMIS dans le 18e arrondissement de Paris. La FEMIS est la seule école en France à former à tous les métiers de l’image et du son (scénariste, producteur, réalisateur…)

Avec les élèves de 53 autres lycées de France, ils ont pu poser des questions aux réalisateurs des différents films en compétition (Philippe Faucon, réalisateur de « Fatima » ; Farid Bentoumi, réalisateur de « Good Luck Algeria »…), prendre part aux délibérations pour primer le film d’animation « Tout en haut du monde », rencontrer personnellement le réalisateur salué, Rémi Chayé, en obtenir un autographe…

Parmi les 1200 critiques publiées par les 53 lycées, les professionnels du cinéma ont sélectionné et récompensé les meilleures.

Les élèves de 2MAMV du lycée professionnel André Malraux de Béthune (Adeline Baude, Florian Hellebois, Sébastien Caux, Axel Lemaire, Camille Dholandre, Marie Fosse, Florian Delannoy, Marion Lejeune, Kelly Charlier, Clélia Leroy, Britanny Vasseur, Laly Lesage et Camille Malpaux) ont reçu le

2e PRIX DE LA CRITIQUE

avec une « recette » du Bouton de Nacre.

Ce périple parisien aura été l’occasion pour les élèves de découvrir ou redécouvrir Montmartre, le métro parisien, le Moulin Rouge, la FEMIS…

Leur prix va leur permettre de poursuivre l’aventure au sein des salles obscures l’an prochain.

François Truffaut pouvait dire « Tout le monde a deux métiers : le sien et critique de cinéma ».

Les 2 MAMV peuvent s’approprier cette réflexion : en effet, ils ont bien fait leur métier de critique (avec la reconnaissance des professionnels du cinéma) ; ils doivent maintenant poursuivre honorablement leur métier de lycéen.

Recette du bouton de nacre

Ingrédients :

-          Une cuillère à soupe d’eau

-          Une pincée de paysages

-          350g d’amérindiens

-          Un zeste d’histoire (150 g de colons anglais)

-          150 g de dictateurs

-          Nappage de culture espagnole

 

Mélangez une cuillère à soupe d’eau et une pincée de paysages et vous obtiendrez un décor majestueux.

Ajoutez une tribu d’amérindiens (350g), mélangez encore, et l’harmonie naît.

Aromatisez d’un zeste d’histoire : 150 grammes de colons anglais. Une réduction regrettable des amérindiens aura lieu.

Laissez reposer quelques temps.

Saupoudrez de 150 grammes de dictateurs. Une nouvelle réduction aussi désarmante se produira.

Enfournez le tout pour une durée de 82 minutes.

Après ces réductions, seuls 50g de survivants amérindiens pourront être dégustés !

Un nappage de culture espagnole est conseillé.

Suggestion de présentation : un bouton de nacre.

Le résultat n’est pas copieux du fait des réductions, mais il n’en demeure pas moins délicieux, raffiné, digne des grands restaurants ****

Avis aux fins palais : le goût de la culture amérindienne est intense, saisissant.

ECRIRE LA MINE

Concours de nouvelles : la mine se (re)nouvelle

 

              A l’occasion de l’exposition évènement Ecrire la mine qui est présentée jusqu’au 31 décembre 2016, le Centre Historique Minier a organisé un grand concours de nouvelles réservé aux écoliers, collégiens et lycéens La mine se [re] nouvelle…

L’équipe du Centre Historique Minier a reçu 51 nouvelles écrites par les élèves des Académies de Lille et d’Amiens.

Sur proposition de leur enseignant, Monsieur Corroyette, Adeline Baude et Florian Hellebois de 2nde bac pro marchandisage visuel au lycée André Malraux de Béthune ont pris la plume.

Ces productions figurent au sein d’un recueil de nouvelles consultable au Centre Historique minier.

Pour leur investissement, ils ont été invités le samedi 30 avril 2016 à l’inauguration des expositions du centre historique minier de Lewarde.

section ARCU au salon Pôle emploi le 6/10/2015

Première  intervention très remarquée pour notre section de 1ere Accueil Relation Clients et Usagers.

En effet, ce mardi 6 Octobre nos élèves devaient assurer de 9h à 17h l’accueil au salon « Une journée pour un Job » organisé par Pôle Emploi à la salle Henri Louchart de Béthune.

Il s’agit pour ces élèves d’une première expérience sur le terrain. Elles ont été félicitées pour leur tenue mais aussi pour leur réactivité à accueillir et obtenir les réponses au questionnaire de plus de 3 000 visiteurs.

 

ACTION CITOYENNE au L.P

Durant la semaine de l’éducation contre le racisme et l’antisémitisme (du 16 au 21 mars), la responsable du secteur éducatif du MRAP: Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples est intervenue dans différentes classes du lycée professionnel.

Une jolie façon de se mobiliser pour promouvoir les Valeurs de la République…

Objectif: Briser les préjugés vis-à-vis de “l’Autre” et montrer que la diversité est signe de richesse.

Le MRAP dispose de matériel pédagogique autour des thèmes de la lutte contre les discriminations pour faire acquérir par tous les élèves le respect de l’égale dignité des êtres humains quelles que soient leurs origines, leur condition, leurs convictions.

Déroulement de l’intervention:

  • Présentation du MRAP

  • Explication du slogan de l’association : « Tous pas pareils, tous égaux »

  • Visualisation de courts métrages intitulés : « 12 regards sur le racisme au quotidien »

  • Débats suscités par les différentes situations explorées dans les courts métrages

  • Définition de certaines notions comme : le respect, la tolérance, la multiculturalité, les stéréotypes, les préjugés, les discriminations…

  • Questions des participants.

THEATRE IRLANDAIS A MALRAUX

Mercredi 7 janvier 2015, le lycée professionnel a accueilli, pour la deuxième année consécutive, la troupe EITC (Esmerald Isle Theatre Company) pour jouer en anglais une pièce intitulée « Connemara Burning » devant 130 élèves qui avaient préparé la compréhension générale de cette enquête policière humoristique avec leurs professeurs d’anglais.

Les quatre jeunes comédiens ont enthousiasmé un public parfois peu réceptif  à la langue de Shakespeare. Le but était de motiver nos jeunes et de leur montrer que l’anglais pouvait être ‘fun’.

Au cours de ces deux représentations participatives l’une les 1MA, 2MSC1, et 2MSC2 puis l’autre pour les TMA, 2MAMV, 2MOD et 2GA1), deux fois six élèves ont pris leur rôle au sérieux et ont répété avec la troupe pendant trente minutes. Peu importaient les imperfections, l’essentiel était de participer et de passer un ‘crazy moment’.

L’orchestre national de Lille à Malraux le 27 janvier 2015 :

L’orchestre national de Lille s’est produit devant 300 élèves des lycées Malraux

et la classe orchestre de l’école Michelet invitée par le Proviseur M.Hary.

En prélude de l'exhibition, le chef d'orchestre, Julien Masmondet, invite le hautbois a donner le "la" pour l'harmonisation des musiciens.

L'interprétation débute alors par un extrait du célèbre " Le lac des cygnes " de Piotr Ilyitch Tchaïkovski.

Avant d'enchaîner la seconde oeuvre, le chef d'orchestre détaille au public attentif, les instruments et rythmes évoquant les bois, les danses paysannes (rythme de polka),..., jusqu'à l'arrivée de la rivière Vltava à Prague pour que l'assistance ressente, grâce aux différentes variations, le poème symphonique " La Moldau " de Bedrich Smetana.

Pour parachever la prestation, les 89 musiciens ont captivé l'assemblée en interprétant l'un des morceaux les plus renommés : " Le boléro " de Ravel.

Pendant près d'une heure, la jeune assistance a été séduite et a apprécié l'exécution magistrale de l'orchestre national de Lille.